Accueil Imprimer Contact
 

La mise en place du processus des Conférences locales sur la Botte du Hainaut s’est concrétisée par l’organisation, en juin 2006, d’une première matinée de rencontres sur le thème « Quel lien entre la qualité de vie et le développement économique, social, culturel et environnemental ? ». Cette rencontre a eu lieu au Centre Culturel et Sportif Sudhaina, à Baileux.

Faisant suite à cette matinée de rencontres, plusieurs associations locales ont souhaité poursuivre la réflexion qui a permis de dégager le projet de mise en place d’une plate-forme d’échanges. Celle-ci a été définie comme un lieu privilégié de rencontres et d'échanges pour les institutions et organismes issus de différents secteurs (économique, culturel, social et environnemental) et qui désirent travailler sur le développement local et sur l’amélioration de la santé et du bien-être de la population.

Les membres de cette plate-forme se reconnaissent mutuellement un niveau de compétence et une capacité d'influence faisant apparaître les complémentarités et favorisant la communication et l’aptitude à agir ensemble. La plate-forme devient ainsi un outil pouvant générer réflexions et actions pour le développement et la revitalisation du territoire couvert.

Plusieurs éléments sont communs à l'ensemble des membres de la plate forme :

  • Ils partagent une même vision globale de la santé
  • Ils souhaitent travailler leur démarche intersectorielle selon l'approche du développement local qui se définit comme un "processus collectif d'innovation territoriale inscrit dans la durablité. Ce processus s'enracine dans un territoire pertinent, il y fédère et organise en réseau les acteurs économiques sociaux, environnementaux et culturels, pétris d'une culture de projet dont la finalité est le bien être collectif et la centralité : l'être humain" (D-P Decoster)
  • Ils ont comme objectif commun de contribuer à l'amélioration de la santé et de la qualité de vie de la population du sud de l'entre Sambre et Meuse

Dans un premier temps, les membres de la plate forme ont déterminé le territoire sur lequel ils souhaitaient ancrer leurs actions. Ce territoire couvre ainsi les communes de Beaumont, Froidchapelle, Sivry-Rance, Chimay, Momignies, Couvin, Viroinval et Doische.

Ensuite, la définition des objectifs à poursuivre a été définie de manière collégiale, à savoir être un lieu :

  • de vigilance (quelles sont les problématiques prioritaires),
  • d'interpellation (des élus, du tissu associatif mais également de citoyens)
  • d'émergence de projets à l'échelle du territoire défini

Pour atteindre ces objectifs, les membres se réunissent à deux niveaux :

  • Réunions plénières : regroupant l'ensemble des partenaires, ce sont des lieux d'orientation et d'émergence des axes de travail
  • Groupes de travail : constitués d'une partie des membres de la plate forme, ces groupes se donnent comme missions d'opérationnaliser les activités portées par la plate forme

Depuis le début de son travail, la plate forme a choisi d'organiser des moments de rencontres qui permettent de partager le résultat de se réflexions :