Accueil Imprimer Contact
 

Depuis août 1980, le ministère de la Communauté française est en charge des activités de médecine préventive et la promotion de la santé.

Lors de la discussion du décret portant sur l’organisation de la promotion de la santé en Communauté française, la définition de la promotion de la santé a fait l’objet d’un large débat en Commission de la santé, des matières sociales, des sports et de l’aide à la jeunesse du Parlement de la Communauté française.


Les intervenants ont souligné que la définition figurant dans la charte d’Ottawa était la définition de référence dans le milieu, et qu’elle devait impliquer l’organisation de concertations entre les pouvoirs fédéraux communautaires et régionaux. Ils ont également insisté pour que la notion de bien-être, qui dépasse largement le cadre sanitaire, soit incluse dans la définition.


Le décret du 14 juillet 1997 a organisé le secteur de la promotion de la santé, modifié par celui du 17 juillet 2003. (texte officiel

Le Gouvernement de la Communauté française a concrétisé sa politique de santé dans deux programmes quinquennaux pour les périodes 1989-2003 et 2004-2008.

Ces programmes ont fixé les priorités en termes de :

  • qualité des programmes d’actions et de recherche
  • problématiques de santé
  • stratégies d’actions
  • publics cibles

La législation organise la Promotion de la santé en Communauté française notamment par la mise en place de :

  • quatre Services communautaires de promotion de la santé (Question-Santé, UCL-RESO, ULB-PROMES, APES- Ulg)
  • neuf Centres Locaux de Promotion de la Santé dont celui de Charleroi-Thuin, pour coordonner sur le plan local la mise en œuvre du plan quiquennal
Le décret prévoit également d’arrêter un plan communautaire opérationnel (PCO). La rédaction de ce document se base sur les programmes quinquennaux et a fait l’objet d’une démarche de consultation auprès des Services Communautaires et des Centres locaux de Promotion. Le PCO définit les objectifs opérationnels prioritaires retenus, les stratégies, les méthodes ainsi que les publics cibles à intégrer dans les programmes et actions prioritaires.