Accueil Imprimer Contact
 

En 1998, le Centre Local de Promotion de la Santé de Charleroi-Thuin était mis en place et agréé pour une durée de 5 ans par le Ministère de la Communauté Française. Il prenait ainsi le relais de la Commission Locale de Coordination en Education pour la Santé (CLC), co-gérée par Educa-santé et la FARES.

Le CLPSCT s’inscrivait déjà dans un contexte particulièrement propice au développement de ses activités. La région bénéficiait de multiples lieux de concertation à l’initiative de pouvoirs locaux ou du milieu associatif. Ces coordinations se rassemblaient autour d’un problème de santé ou d’une problématique sociale.

Educa-santé avait initié une politique de décentralisations suite à la constatation que le milieu rural était peu demandeur alors que ces régions étaient déjà peu équipées. Au niveau de Charleroi, des projets-santé étaient intégrés dans les programmes ciblés sur les quartiers.

D’autre part, la formation des intervenants avait été prise en charge par différentes institutions (CUNIC, Educa-santé, Centre de santé mentale du CPAS, etc…).

Enfin, Educa-santé s’était donné pour mission la diffusion la plus large possible de documents et d’outils en promotion de la santé depuis 1980, activité affirmée lors de la création de la Commission locale de coordination en éducation pour la santé en 1990 et qui faisait du Centre documentaire un centre pilote pour la Communauté française.

Dès 1997, un groupe de travail composé de membres de l’ASBL Educa-santé et des représentants des associations de médecins généralistes était mis en place et prenait différentes initiatives :

  • faire le point sur les différentes initiatives existantes en promotion de la santé dans les arrondissements de Charleroi et de Thuin
  • élaborer les statuts de la nouvelle ASBL
  • proposer à toutes les communes, CPAS, Centres PMS, et IMS, aux associations de professionnels de la santé et aux organismes actifs en promotion de la santé des deux arrondissements de participer à l’Assemblée générale et de devenir membres fondateurs.

Le 20 janvier 1998, l’ASBL était constituée et de mars à avril 1998, la demande d’agrément était élaborée ; elle contenait les implications opérationnelles du concept de promotion de la santé, les priorités définies localement, l’évaluation des apports des membres, l’élaboration du projet pluriannuel, le plan d’activités de la première année et la composition de la nouvelle équipe.

Des priorités avaient été retenues pour cette première période de fonctionnement : il s’agissait avant tout de renforcer la cohésion des membres, d’étendre la diffusion des informations et d’entamer un état des lieux des données disponibles sur les deux arrondissements.

Trois groupes de travail étaient mis en place : un groupe « décentralisation », un groupe « communication » et un groupe « évaluation formation » chargé de réaliser un plan d’évaluation des activités et du fonctionnement du CLPSCT et un programme de formation répondant aux besoins des membres et des intervenants de la région.

La période 1998-2003 avait vu s’affirmer les tendances observées lors de l’implantation du CLPSCT et ceci grâce aux nouveaux moyens mis en œuvre et à sa nouvelle légitimité : lieux de concertation, décentralisation des ressources, formation des intervenants, diffusion des ressources et des informations. Le CLPSCT avait également mis l’accent sur la communication tant en interne (entre les membres) qu’en externe (presse écrite, télévision locale) et par le biais de son site Internet.

En 2003, le CLPSCT a introduit une seconde demande d’agrément pour la période 2003-2008.
Durant cette période, il a poursuivi le développement des axes de travail précédents et s’est attaché à élargir la concertation multisectorielle par le biais des conférences locales pour des politiques de promotion de la santé ainsi que par la communication tant avec les membres qu’avec les non-membres et ce, particulièrement, avec les communes et les C.P.A.S. et avec les institutions des autres secteurs.

En 2008, le CLPSCT a obtenu un nouvel agrément pour la période 2008-2013. Cet agrément a été obtenu sur base de la remise d'un programme pluriannuel articulé autour des points suivants :

Quatres axes transversaux, représentatifs de la philosophie de travail :

  • Stratégies et partenariats pour rejoindre les populations défavorisées
  • Systématisation des démarches intersectorielles et des démarches participatives
  • Stratégies pour mobiliser des territoires pour le développement de dynamiques locales de promotion de la santé
  • Développement de la communication et valorisation des activités du CLPSCT et de ses partenaires

Présentation de nos services en trois domaines :

  • Un centre de ressources
  • Un appui aux acteurs locaux dans tous les secteurs
  • Des espaces d'échanges et de co-construction